PTZ 2018 : faut-il se dépêcher d’en profiter ?

Vous souhaiteriez devenir propriétaire mais êtes persuadé que, sans apport, l’acte d’achat est inenvisageable ? Vous avez tort ! Il est, tout à fait, possible d’obtenir un prêt immobilier sans apport ! Ce dernier n’étant plus une condition sine qua non.

Quels critères séduisent les banques ?

Avec des taux de prêt d’intérêt très faibles, la propriété immobilière séduit un nombre croissant de candidats. Toutefois, bon nombre d’entre eux sont freinés par la peur de ne pas décrocher de crédit et les 10 % d’apport obligatoires. Pourtant, il est possible de décrocher un prêt immobilier sans apport et certains profils ont plus de succès que d’autres auprès des banques, surtout si :

• Vous êtes jeune et venez de rentrer dans la vie active. Les banques comprennent que vous n’ayez pas encore d’économies et seront plus enclines à vous prêter pour votre futur logement.
• Vous possédez déjà une épargne mais vous souhaitez la conserver pour faire des placements. Par conséquent, vous prouvez votre bonne gestion des comptes.
• Vous êtes investisseur et vous voulez optimiser votre trésorerie. Dans ce cas, vous êtes un candidat idéal.

À savoir !

S’il s’agit d’un achat cohérent, vous trouverez sans nul doute un organisme financier pour vous accorder un crédit. Si néanmoins votre situation est moins avantageuse, votre profil sera considéré comme présentant un risque plus important, le taux sera moins compétitif, et votre capacité d’emprunt, moins élevée.

Comme chacun sait, plus une situation financière est stable, plus un candidat sera apte à emprunter. En effet, les établissements prêteurs privilégient les bons profils : CDI, revenus élevés, capacité d’épargne, en couple, emploi stable… Ces éléments augmentent les chances de décrocher rapidement un crédit immobilier sans apport, et de négocier des conditions très attractives.
Quoi qu’il en soit, il ne faut pas baisser les bras car il est toujours possible de trouver des solutions adaptées à son projet.

Montrez-vous rassurant !

Plus votre dossier sera complet et clair, plus les banques seront favorables à votre situation. Expliquez votre projet en détail et présentez de façon précise, de manière à valoriser votre profil et votre capacité à rembourser votre crédit.
Autre astuce : préparez un dossier béton ! Pour ce faire, vous devrez, notamment, rassembler les documents suivants (liste non exhaustive) :

• 3 derniers bulletins de salaire
• Contrat de travail
• 3 derniers relevés de compte
• Justificatifs d’épargne
• Avis d’imposition des taxes foncières

Et si vous avez eu des incidents de paiement récemment, il est préférable d’attendre quelques mois que vos comptes redeviennent positifs.

Vous faire accompagner peut être crucial ! Pour vous conseiller, vous aider à constituer un dossier solide que la banque ne pourra pas refuser et négocier les meilleures conditions possible, pensez au courtier en prêt immobilier.

À lire également : « Primo-accédants : tous les dispositifs à connaître avant de se lancer ! »