Prélèvement à la source : une mesure perçue comme bénéfique

Selon un récent sondage* les Français sont un peu moins critiques envers la politique économique du Gouvernement qu’ils ne l’avaient été avant la mise en place du nouveau mode de récolte de l’impôt sur le revenu. Ils ressentent néanmoins une perte de revenus suite à la mise en place du prélèvement à la source.

Mis en place au 1er janvier, le prélèvement à la source apparaît sur le bulletin de salaire de tous les Français. Une amputation qui s’est effectuée sans problème, la majorité des contribuables ayant anticipé le montant prélevé. 80 % déclarent que le montant prélevé correspondait à ce qu’ils attendaient et 74 % estiment que ce montant est clairement indiqué sur leur fiche de paie, pension ou relevé de prestations sociales. Une personne sur cinq, seulement, prétend toutefois avoir été surprise, leurs prévisions ne correspondant pas à la réalité.

Progrès ou désavantage ?

Pourtant, beaucoup expriment le même ressenti, celui d’un pouvoir d’achat amoindri. 47 % des personnes interrogées ont, en effet, l’impression que leur revenu a diminué. Un sentiment partagé par les ouvriers, les employés à faibles revenus, les casses défavorisées et 63 % des jeunes de moins de 35 ans. Enfin 32 % affirment ne pas avoir prévu cette baisse de revenus et devoir s’organiser pour y faire face.

Malgré tout, une très large majorité de personnes concernées estime que le prélèvement à la source est une bonne chose (77 %), contre 23 % qui sont de l’avis inverse. Une réforme qui remporte donc l’adhésion générale !

*Sondage BVA/La Tribune