Marché immobilier : que retenir de l’année 2018 ?

Quelle a été la tendance du marché immobilier en 2018 ? Faibles taux d’intérêt, hausse des prix généralisée, demande de logements anciens supérieure à l’offre… Faites le point !

L’hexagone prend de la valeur

Malgré des chiffres contrastés observés sur toute la France, l’immobilier n’a cessé, en 2018, d’afficher des prix en hausse. En effet, les prix ont progressé de + 3,8 % en moyenne, avec des hausses spectaculaires dans certaines villes comme à Bordeaux (+11,6 %), Rennes (+11,3 %) et Limoges (+12,8 %). À l’inverse, d’autres villes ont connu de très fortes baisses. C’est le cas de Saint-Étienne (-5,6 %), Amiens (-3 %) et Le Mans (-13,9 %).

Une tendance qui a davantage touché les biens neufs. Les prix ayant légèrement baissé dans l’ancien.

La folle ascension parisienne !

À fin 2018, la moitié des arrondissements parisiens affichait un prix au mètre carré supérieur à 10 000 euros ! Arrondissement le plus cher avec 13 010 € / m2, le 6e atteint des sommets.

Avec un prix médian de 9 500 € / m2, en hausse de + 6,2 % sur un an, ces tarifs ont de quoi donner le vertige aux acquéreurs.

Les logements anciens plébiscités

La demande de logements anciens a enregistré une hausse de 4 % sur l’ensemble du territoire. Si les primo-accédants n’ont pas délaissé le marché immobilier ancien, ils ont fortement été concurrencés par les autres investisseurs (21 % en 2018 contre 15 % en 2017).