Immobilier : quelles tendances pour 2019 ?

Homme travaillant sur son ordinateur portable, assis par terre

Le marché de l’immobilier est en passe à de nombreuses transformations ! Pour anticiper ce qui pourrait bouleverser, en 2019, le secteur du logement et de l’immobilier en général, découvrez la liste des principaux facteurs de changements.

La remontée des taux

En décembre 2018, les banques françaises ayant légèrement fait baisser les taux d’intérêt des crédits immobiliers, ces derniers ont terminé l’année à un niveau proche de leur plancher historique (1,43 %) et se sont établis sous l’inflation (1,8 % en 2018). Il est donc, théoriquement, devenu possible de gagner du pouvoir d’achat en s’endettant pour un achat immobilier. 
Toutefois, les experts s’accordent à penser que cette situation ne devrait pas durer. Les risques politiques qui encourent dans divers pays européens devraient éveiller les marchés obligatoires et par conséquent entraîner une hausse progressive des taux avoisinant les 2 %.

L’amendement Bourquin

Un an après l’entrée en vigueur de l’amendement Bourquin le gouvernement envisage une hausse de la fiscalité de l’assurance emprunteur pour 2019. Fixée à 9 %, la TSCA (Taxe spéciale sur les conventions d’assurances) s’applique actuellement à une partie des primes versées par l’assuré pour couvrir l’incapacité de travail, la perte d’emploi et une partie de l’invalidité. Elle pourrait être élargie aux garanties décès, pour tous les nouveaux contrats.

La loi Elan

De nouvelles dispositions, de nouvelles opportunités. La mise en application de la loi ELAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) devrait commencer à porter ses fruits. Créée autour de 4 axes de mesures phares « construire plus, mieux et moins cher », « évolutions du secteur du logement social », « répondre aux besoins de chacun et favoriser la mixité sociale », « améliorer le cadre de vie », elle ambitionne de faciliter la construction et de protéger les plus fragiles.

La taxe d’habitation

Étalée sur 3 ans à hauteur d’une réduction de 1/3 chaque année, la suppression de la taxe d’habitation poursuit son cours. Après avoir subi une baisse de 30 % en 2018, elle devrait reculer de 65 % en 2019, soulageant 80 % des foyers assujettis à cet impôt. En 2020, 17 millions de foyers concernés devraient donc retrouver un peu de pouvoir d’achat… dont certains pourraient profiter pour devenir propriétaires.

Le calcul des APL

2019 sera l’année de tous les changements pour l’aide personnalisée au logement (APL). En plus de la révision de son mode de calcul, prévue au printemps prochain, la revalorisation de l’aide sera plafonnée. Deux mesures qui devraient faire baisser le montant des APL perçu par de nombreux locataires, puisque avec cette réforme, le gouvernement espère réaliser des économies conséquentes. Le montant global des APL devrait, en 2019, baisser d’environ 2 milliards d’euros. Du jamais vu depuis leur création à la fin des années 70.

Retrouvez tous les conseils des experts UCI dans la rubrique Informez-vous.