Devenir propriétaire : moins de 30 ans et alors ?

Motivés par la hausse incessante des loyers dans les grandes villes, beaucoup de jeunes actifs préfèrent investir plutôt que de « jeter leur argent par les fenêtres ». Acheter : une alternative intéressante à la location ? Avant de vous engager, posez-vous les bonnes questions !

De plus en plus de professionnels de l’immobilier tentent d’inciter les moins de 30 ans à accéder à la propriété. Taux incroyablement bas (environ 2,5 %), emprunts avantageux, prêt sans apport, allongement de la durée d’emprunt… Les arguments ne manquent pas ! L’accès aux prêts immobiliers se démocratise et tout est fait pour pousser les jeunes actifs bénéficiant d’une situation stable à sauter le pas.

Attention cependant à ne pas prendre de décision à la légère ! Devenir propriétaire, vous engage sur du long terme (prêt étalé sur plusieurs années) et peut entraîner des dépenses imprévues (rénovation, charges de copropriété, taxe foncière…).

6 questions/réponses pour éviter toute erreur de jeunesse !

Acheter ou louer ?

Pour le savoir, rendez-vous sur les sites de comparateur achat/location. En se basant sur votre budget et la valeur du bien, ces simulateurs vous aideront à faire le bon choix.

Où acheter ?

Choisir sa localisation géographique est primordial. À l’aube de votre carrière professionnelle, préférer une ville ou une région où les opportunités de travail sont présentes et bénéficiant d’une économie dynamique.

Quel type de bien ?

Prix, surface, situation… le marché de l’immobilier est extrêmement diversifié. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. Il est donc essentiel de bien définir ses besoins… Notamment si vous êtes en couple et que vous prévoyez d’agrandir votre famille !

Neuf ou ancien ?

Tout dépend de votre budget ! Si l’immobilier neuf propose des logements sans travaux, prêt à être habités, l’ancien peut exiger d’investir dans des travaux d’entretien ou de rénovation.

Quels équipements ?

Balcon, terrasse, jardin, parking, garage, ascenseur… Essentiel ou superflu ? Mieux vous ciblerez votre besoin, plus vous encadrerez votre budget.

Quelles aides financières ?

Les avantages d’achat auprès des jeunes actifs ne sont pas limités aux offres bancaires. Il est possible de profiter de tarifs avantageux en matière d’assurance et de bénéficier d’aides auprès de l’État ou de votre employeur :

– Aide Personnalisée au Logement (APL)
– Prêt à Taux Zéro (PTZ)
– Prêt à l’Accession Sociale (PAS)
– Prêt Conventionné (CP)

Pour plus d’informations, rendez-vous ici : www.cohesion-territoires.gouv.fr/prets-et-aides-a-l-achat