Bien immobilier : acheter ou louer ?

Devenir propriétaire de sa résidence principale est un rêve pour beaucoup de Français. Acheter plutôt que de louer relève de l’affectif, mais comment justifier cette décision ?

Avant de vous décider, vous avez tout intérêt à bien évaluer votre situation en tant que locataire. Est-ce vraiment le moment d’acheter ? D’un côté, comme de l’autre, la situation comporte des avantages et des inconvénients.

Devenir propriétaire

Le premier avantage d’être propriétaire revient à économiser les loyers. Si cela paraît évident, il est tout de même bon de rappeler cet avantage indéniable et ô combien satisfaisant. Si l’acheteur se construit un patrimoine sur le long terme, le locataire, lui a souvent l’impression de dilapider son argent en versant chaque mois un loyer…

Autre avantage de taille : un propriétaire est chez soi et peut donc faire ce que bon lui semble, y compris peindre sa cuisine en rose, intervertir la salle de bains et la cuisine, etc. Attention tout de même, avant d’abattre des cloisons et de réaménager totalement l’espace de bien vérifier qu’il ne s’agit pas de murs porteurs auquel cas, il vous faudra l’autorisation de la copropriété pour réaliser ce type de travaux.

La pierre est le placement préféré des Français. Être propriétaire permet de se constituer un patrimoine immobilier et d’investir dans un actif tangible décorrélé des marchés financiers. Acheter un bien immobilier permet aussi, éventuellement, de réaliser une plus-value à la revente, même si cela est de moins en moins systématique.

Rester locataire  

La flexibilité et la liberté sont sans aucun doute l’avantage majeur de la location. Pour ceux qui professionnellement ou pour des raisons personnelles doivent ou veulent changer souvent de lieu de résidence, la location est la solution idéale.

Sans compter que les réunions de copropriété sont le cadet de vos soucis. Les retards de charges ou les rénovations des parties communes ne sont donc pas de votre ressort. Idem pour les travaux obligatoires à la charge du propriétaire dont les coûts peuvent vite grimper !

Être locataire, c’est bien souvent avoir plus de pouvoir d’achat car l’achat pèse bien plus sur les revenus que la location, notamment dans les grandes villes comme Paris, bien évidemment, mais aussi Nice, Bordeaux, Aix-en-Provence, Montpellier, Lyon, Toulouse, Lille, Toulon, Nantes, Villeurbanne, Marseille, Rennes et Strasbourg.

Rappelons également que la taxe foncière est à la charge du propriétaire et non du locataire !

La location signifie, également que vous ne prenez pas d’engagement financier à long terme sur un bien donné. Évidemment, vous devrez débourser chaque mois le montant du loyer, mais en revanche, vous pouvez épargner et placer vos sous où bon vous semble. Vous bénéficiez donc d’une plus grande liberté et de plus de choix dans la gestion de votre patrimoine.

Pourtant, la réponse à la question acheter ou louer s’avère très complexe et dépend d’un certain nombre de critères. Et si beaucoup de Français aspirent à devenir propriétaires pour le confort et un certain statut social, un achat précipité peut aboutir à une mauvaise décision patrimoniale. En outre, dans un contexte de taux bas où les rendements des placements financiers sans risque ont fortement chuté, tout semble pousser les particuliers à s’endetter pour devenir propriétaires.